Nos Microbiotes = Nos Pensées ?

NOS MICROBIOTES: indispensables à la digestion des aliments, à la synthèse des vitamines, mais interviennent aussi dans la maturation du système immunitaire. Le microbiote intestinal participe au dialogue intestin-cerveau.

Des comparaisons entre rongeurs axéniques et conventionnels ont notamment montré que l’absence de microbiote intestinal intensifiait la réactivité de l’axe corticotrope, et modifiait le niveau d’anxiété induit par un stress.

La découverte que le microbiote intestinal régule les réponses neuroendocrinienne et émotionnelle au stress conduit à l’hypothèse que des déséquilibres du microbiote pourraient contribuer à la physiopathologie de troubles du cerveau, tels que les troubles anxieux, autisme, Alzheimer, Parkinson…

Cerveau dans la Tête, Cerveau dans le Ventre!

Le microbiote joue un rôle dans la formation/perméabilité de la barrière hémato-encéphalique (la barrière du cerveau), la neurogenèse (formation des neurones), la maturité des microglie (aident à assurer le bien être du cerveau allant de travailler comme support pour les neurones qui naissent à nettoyer les déchets), ainsi que la myélinisation (matière blanche qui protège les neurones et aident à ce que l’information passe synchronisé et avec une vitesse optimum) et la décision de la mort neuronale. L’influence du microbiote s’exerce aussi sur les systèmes de neurotransmissions (serotonin, acetylcholine et autres…), la production de neurotrophines (facteurs essentiels pour la survie et la différenciation des neurones du système nerveux) et la synaptogenèse (formation des synapse qui contiennent les neurotransmetteurs).

Le microbiome, le 2ème cerveau et nous!

Ce 2ème cerveau est notre microbiote: notre intestin et surtout la flore intestinale. L’augmentation de la perméabilité intestinale favorise la translocation bactérienne et le passage des bactéries dans la paroi intestinale activant ainsi la réaction inflammatoire. Ces inflammations sont impliquées dans plusieurs maladies: anxiété, dépression et autres…

Attirer l’attention et faire bonne impression à l’ère du cerveau ! YES !!!

Nous vivons actuellement à l’âge de l’abondance, à l’ère numérique, où les études, expériences, formations et information ignorent la rareté. Cette situation est historiquement inédite. Pas vrai ?

On nous demande de plus en plus d’avoir un cerveau SuperHumain ! d’être en état d’alerte (attention et perception), toujours prêt à apprendre (apprentissage), emmagasiner ce qu’on a appris (mémoire) pour l’utiliser lors des moments décisifs de notre vie (prise de décision), comme un entretien d’embauche ou d’évaluation en vue d’une promotion. Pas vrai ?

La Neuroéconomie de la NeuroCommunication (neuro pour référer aux neurones de notre cerveau qui traitent et transmettent les messages) qui émerge implique de nouveaux modes d’organisation et de production. Quels modèles apprendre et suivre? Comment communiquer, capter l’attention, toujours plus sollicitée des interviewers ?

La réponse réside dans la compréhension de comment votre cerveau fonctionne pour mieux connaître le fonctionnement de l’humain et d’entrainer votre cerveau à être un SuperHumain durant ces moments décisifs. En effet, le cerveau humain, contrairement aux idées reçues, fabrique tout au long de sa vie des neurones, ce qui laisse donc une marge de manœuvre infinie dans l’apprentissage, la flexibilité mentale et la capacité d’une neurocommunication adaptative/socio-émotionnelle.

 

Nous nous basons notamment sur la différenciation entre le mental rationnel, à l’origine de 90% des décisions de notre cerveau, et le mental adaptatif/socio-émotionnel, qui est en évolution. Par exemple, une expérience menée sur des pilotes de l’armée de l’air prouve que ceux formés à utiliser plus souvent leur cerveau adaptatif/socio-émotionnel font moins d’erreurs et sont plus créatifs. Dans nos vidéos, nous enseignons donc des exercices pour travailler le mode mental adaptatif/socio-émotionnel. En réfléchissant à partir du cerveau, nous introduisons un langage totalement nouveau pour décrire les expériences mentales, émotionnelles et relationnelles.

 

Notre but est d’aider les personnes à la recherche d’emploi à comprendre comment leur cerveau fonctionne afin de pouvoir l’utiliser pour comprendre les émotions, intentions, autorégulations, collaborations et résistance aux changements de comportement basiques en s’appuyant directement sur la neuroscience. La neuroscience prouve que c’est par le contact humain que l’on peut arriver à̀ fonder la confiance !

Des questions répétées permettent à chaque individu de « forer » à même sa mémoire implicite pour lui permettre d’établir les cartes cognitive/socio-émotionnelles qui forment la base du processus de neurocommunication.

Les individus seront amenés eux-mêmes à puiser dans leur cerveau afin d’identifier les vrais problèmes de neurocommunication cognitive/socio-émotionnels, à privilégier la résolution de ces vrais problèmes, à trouver des solutions originales et à surmonter les obstacles courants de mise en application.

Le principe est d’appliquer le savoir des neurosciences afin d’identifier au niveau individuel ce qui pourrait vraiment booster la neurocommunication lors des entretiens d’embauches au niveau de l’interaction humaine.

“Santé”-vous bien?

https://semainesantevousbien.clubs-sante.org/?idref=10

Dernière chance pour obtenir une entrée gratuite au sommet virtuel International La semaine « santé »-vous bien!!!

Venez augmenter vos connaissances pour votre mieux-être et une bonne qualité de vie!

Le 1er sommet virtuel International La semaine «santé» vous bien! commence le 11 septembre. Il est organisé par le Clubs d’éducation à la Santé pour une prévention active CESPA. Il s’adresse aux personnes intéressées par la prévention active de la santé.

En tant qu’expert participant à l’événement, j’ai le plaisir de vous inviter à vous inscrire.

https://semainesantevousbien.clubs-sante.org/?idref=10

Endoxa Neuroscience

Bien à vous,

L’axe cerveau-intestin: de l’épigénétique aux maladies psychosomatiques

Le cerveau règle la fonctionne intestinale par les nerfs et les hormones dont il contrôle la sécrétion

Des études récentes ont révélé que l’intestin, à son tour, influence les activités du cerveau à travers sa flore bactérienne (appelée microbiote) et son système nerveux (système nerveux entérique). Des perturbations du microbiote et du système nerveux intestinale ont ainsi des répercussions sur l’humeur et sont associées soit à des troubles psychiatriques comme l’anxiété, la dépression, la schizophrénie, les troubles bipolaires, soit à des affections comme la maladie d’Alzheimer, le Parkinson, l’autisme.

L’étude du dialogue entre cerveau et intestin est donc très importante pour comprendre comment ces deux organes combinent leurs activités pour assurer le bon fonctionnement du corps et l’état de santé. Cette étude permettra aussi de découvrir comment moduler les mécanismes biologiques qui soutiennent la communication dans l’axe cerveau-intestin: elle promet donc d’envisager des nouveaux traitements pour les troubles temporaires de l’humeur ainsi que pour les maladies psychiatriques et neurodégénératives.

Le 25 novembre 2017  la Dr. Agnese Mariotti animera le workshop je ne savais pas que j’avais 2 cerveaux! à Endoxa Neuroscience Château de Vaumarcus de 10h00 à 16h00 (repas canadien). SVP veuillez vous inscrire en envoyant un email à info@endoxaneuro.com ou par téléphone: 032/835 51 03 (prix de la journée Workshop CHF 100).

Ce workshop mettra à l’avant la relation bidirectionnelle que ces « 2 cerveaux » entretiennent de façon multidimensionnelle avec tout le corps. Par exemple, la sérotonine (humeur, sommeil, appétit) est produite à 95% par l’intestin et y est stockée, donc le microbiote et la santé du 2e cerveau jouent directement sur la santé mentale.

Anxiété de Performance et Stress: Il y a un mammouth dans mon cerveau!

Conférence Grand Public le 20 mai 2017 de 9h00 à 16h00

Anxiété de Performance et Stress: Il y a un mammouth dans mon cerveau!

 

C’est normal d’être au moins une fois par jour angoissé, stressé et sur le point d’exploser! A force de vivre cela presque tous les jours…. c’est devenu normal!!!!! MAIS est-ce que c’est vraiment normal pour notre cerveau de vivre cela, qu’est ce qui se passe là-dedans quand notre cerveau est toujours en état d’anxiété, angoisse, peur ou stress????

Le stress survient lorsqu’un individu évalue les exigences de l’environnement comme excédant ses ressources et nécessitant des efforts d’adaptation sur les plans psychologique, physiologique et comportemental. Il est normal de subir un certain stress. C’est souvent ce qui nous procure l’énergie et la motivation dont nous avons besoin pour relever nos défis quotidiens à la maison et au travail. MAIS qu’est ce qui se passe dans mon corps-esprit quand je suis face à un mauvais stress????

Durant cette journée on va discuter ensemble de comment notre cerveau, perçoit, traite et vit l’anxiété et le stress de nos expériences passées, présentes et futures.

C’est une vérité qu’on doit présentement évoluer dans une société qui nous demande d’exceller dans tout ce qu’on entreprend (études, travail, relation avec nos parents, notre partenaire, nos enfants, nos collègues, notre voisin, etc…). L’opinion des autres est très importante.

MAIS COMMENT VIVRE TOUT CELA SANS ETRE AFFECTE?????

Venez découvrir avec nous les réponses à vos questions! Venez découvrir votre résilience cachée

Quand: Samedi le 20 mai de 9h00 à 16h00 (Prévoir votre repas, frigo et micro-ondes à disposition)

: Château de Vaumarcus, Neuchâtel

Prix: 100 CHF/personne

Comment: inscription SVP via info@endoxaneuro.com (032/835 5103)

Qui : Dre en neuroscience Cherine Fahim et Mme la psychologue Doriana Tinello