« Santé »-vous bien?

https://semainesantevousbien.clubs-sante.org/?idref=10

Dernière chance pour obtenir une entrée gratuite au sommet virtuel International La semaine « santé »-vous bien!!!

Venez augmenter vos connaissances pour votre mieux-être et une bonne qualité de vie!

Le 1er sommet virtuel International La semaine «santé» vous bien! commence le 11 septembre. Il est organisé par le Clubs d’éducation à la Santé pour une prévention active CESPA. Il s’adresse aux personnes intéressées par la prévention active de la santé.

En tant qu’expert participant à l’événement, j’ai le plaisir de vous inviter à vous inscrire.

https://semainesantevousbien.clubs-sante.org/?idref=10

Endoxa Neuroscience

Bien à vous,

L’axe cerveau-intestin: de l’épigénétique aux maladies psychosomatiques

Le cerveau règle la fonctionne intestinale par les nerfs et les hormones dont il contrôle la sécrétion

Des études récentes ont révélé que l’intestin, à son tour, influence les activités du cerveau à travers sa flore bactérienne (appelée microbiote) et son système nerveux (système nerveux entérique). Des perturbations du microbiote et du système nerveux intestinale ont ainsi des répercussions sur l’humeur et sont associées soit à des troubles psychiatriques comme l’anxiété, la dépression, la schizophrénie, les troubles bipolaires, soit à des affections comme la maladie d’Alzheimer, le Parkinson, l’autisme.

L’étude du dialogue entre cerveau et intestin est donc très importante pour comprendre comment ces deux organes combinent leurs activités pour assurer le bon fonctionnement du corps et l’état de santé. Cette étude permettra aussi de découvrir comment moduler les mécanismes biologiques qui soutiennent la communication dans l’axe cerveau-intestin: elle promet donc d’envisager des nouveaux traitements pour les troubles temporaires de l’humeur ainsi que pour les maladies psychiatriques et neurodégénératives.

Le 25 novembre 2017  la Dr. Agnese Mariotti animera le workshop «  je ne savais pas que j’avais 2 cerveaux!«  à Endoxa Neuroscience Château de Vaumarcus de 10h00 à 16h00 (repas canadien). SVP veuillez vous inscrire en envoyant un email à info@endoxaneuro.com ou par téléphone: 032/835 51 03 (prix de la journée Workshop CHF 100).

Ce workshop mettra à l’avant la relation bidirectionnelle que ces « 2 cerveaux » entretiennent de façon multidimensionnelle avec tout le corps. Par exemple, la sérotonine (humeur, sommeil, appétit) est produite à 95% par l’intestin et y est stockée, donc le microbiote et la santé du 2e cerveau jouent directement sur la santé mentale.

Anxiété de Performance et Stress: Il y a un mammouth dans mon cerveau!

Conférence Grand Public le 20 mai 2017 de 9h00 à 16h00

Anxiété de Performance et Stress: Il y a un mammouth dans mon cerveau!

 

C’est normal d’être au moins une fois par jour angoissé, stressé et sur le point d’exploser! A force de vivre cela presque tous les jours…. c’est devenu normal!!!!! MAIS est-ce que c’est vraiment normal pour notre cerveau de vivre cela, qu’est ce qui se passe là-dedans quand notre cerveau est toujours en état d’anxiété, angoisse, peur ou stress????

Le stress survient lorsqu’un individu évalue les exigences de l’environnement comme excédant ses ressources et nécessitant des efforts d’adaptation sur les plans psychologique, physiologique et comportemental. Il est normal de subir un certain stress. C’est souvent ce qui nous procure l’énergie et la motivation dont nous avons besoin pour relever nos défis quotidiens à la maison et au travail. MAIS qu’est ce qui se passe dans mon corps-esprit quand je suis face à un mauvais stress????

Durant cette journée on va discuter ensemble de comment notre cerveau, perçoit, traite et vit l’anxiété et le stress de nos expériences passées, présentes et futures.

C’est une vérité qu’on doit présentement évoluer dans une société qui nous demande d’exceller dans tout ce qu’on entreprend (études, travail, relation avec nos parents, notre partenaire, nos enfants, nos collègues, notre voisin, etc…). L’opinion des autres est très importante.

MAIS COMMENT VIVRE TOUT CELA SANS ETRE AFFECTE?????

Venez découvrir avec nous les réponses à vos questions! Venez découvrir votre résilience cachée

Quand: Samedi le 20 mai de 9h00 à 16h00 (Prévoir votre repas, frigo et micro-ondes à disposition)

: Château de Vaumarcus, Neuchâtel

Prix: 100 CHF/personne

Comment: inscription SVP via info@endoxaneuro.com (032/835 5103)

Qui : Dre en neuroscience Cherine Fahim et Mme la psychologue Doriana Tinello

La semaine du Cerveau @endoxaneuro à Neuchâtel!

Endoxa Neuroscience est fière de recevoir une subvention de la Federation of European Neuroscience Societies http://www.fens.org et la http://www.dana.org pour organiser la semaine du cerveau à Neuchâtel!

 

 

FENS_DANA

 

Du lundi 13 au vendredi 17 mars 2017: Durant cette semaine  Dr. Cherine Fahim, engagée à vulgariser la complexité de notre cerveau, aura le rôle de promouvoir les dernières avancées de recherche en neuroscience auprès des élèves des écoles neuchâteloises primaires et secondaires.

 

L’objectif principal de la semaine du Cerveau est de rejoindre les enfants d’âge scolaire en vue d’éveiller leur curiosité et leur intérêt dans la compréhension des fonctions du cerveau.

CapteursDideesLes exposés sont livrés de manière ludique, amusante et interactive. Les thèmes varient : 

  • Comment mon cerveau apprend les maths, le français, l’anglais et l’histoire ?

  • Qu’est ce qui se passe dans mon cerveau quand je dors, rêve et fais des cauchemars ?

  • Pourquoi je suis parfois triste, fâché ou en colère ?

  • Le TDAH: C’est quoi???!!!! (TDAH raconté aux enfants)

  • Quels sont les effets des drogues sur mon cerveau ?

  • Pourquoi la crise d’adolescence ?

  • Quel est le point commun entre drogue, amour et musique ?

  • Mon cerveau ne m’écoute pas parfois! mais pourquoi?

Créée en 1996 par la Dana Alliance for Brain Initiatives, la Semaine du Cerveau en tête est une campagne mondiale visant à sensibiliser le grand public aux progrès et bienfaits de la recherche sur le cerveau.

Arbre_Ensemble_Famille

Famille

L’attachement: entre désir, amour, peur et détresse

Atelier-Conférence Grand Public

schizo

Les personnes bénéficiant d’une présence affectueuse produisent moins de cortisol (l’hormone de réponse au stress qui inhibe la croissance cérébrale) et produisent plus d’ocytocine (l’hormone responsable des capacités émotionnelles et sociales).

Selon les neurosciences, tout expérience-apprentissage précoce laisse une trace observable dans le cerveau. Heureusement, rien n’est figé dans le cours du développement, allant de l’enfant, l’adolescent et même la personne âgée.

Des nouvelles expériences-apprentissages peuvent modifier toute trajectoire. Cependant., il faut se découvrir! Découvrir quel type d’attachement nous avons vécu, appris et donné dans notre vie… Et si ce n’est pas le bon! Alors ce n’est jamais trop tard! Changeons-nous.

connissance

 

Lors de cet atelier-conférence vous allez découvrir la théorie de l’attachement d’un point de vue psychologique et neuroscientifique.

 

Au cours de cette journée vous serez accompagnés dans un travail de réflexion autour de cette thématique qui vous permettra de :

  • Prendre conscience de votre propre histoire d’attachement.
  • Comprendre comment votre style d’attachement a coloré vos relations à l’âge adulte et quelles sont les expériences réparatrices qui, tout au long de la vie, peuvent contribuer à corriger les dysfonctionnements du lien d’attachement.

 

MAIS SURTOUT….

  • Porter un regardnouveau sur l’autre –> pour répondre à la question « et maintenant que je connais mon style d’attachement qu’est-ce que je peux changer dans ma vie? « 

Au sein de petits groupes, vous pourrez partager vos expériences et imager de façon créative votre histoire d’attachement.

 

Quand: Samedi le 25 mars de 9h00 à 16h00 (Prévoir votre repas, frigo et micro-ondes à disposition)

: Château de Vaumarcus, Neuchâtel

Prix: 100 CHF/personne

Comment: inscription SVP via info@endoxaneuro.com (032/835 5103)

Qui : Dre en neuroscience Cherine Fahim, Mme la psychologue Doriana Tinello et Mme Claudia Milardo, coach, animatrice et fondatrice de Seirá Academia

Bien commencer sa journée en méditant de pleine conscience dans les transports en commun

CapteursDideesLa méditation de pleine conscience est un sujet populaire de discussions, d’articles scientifiques, dans la presse et même dans les discussions à la machine à café. Les bénéfices ont été prouvés scientifiquement par de nombreuses études : la méditation de pleine conscience modifie les structures du cerveau selon les sollicitations. Les circuits fréquemment utilisés se consolident et se développent ; ceux qui servent peu s’étiolent et rapetissent. Cette souplesse du cerveau est appelée neuroplasticité.

 

Les résultats de cette étude ont mis en évidence que la méditation exerce un haut niveau d’activité dans les parties du cerveau qui contribuent à former les émotions positives, comme le bonheur, l’enthousiasme, la joie et la maitrise de soi ; un niveau d’activité moindre dans les parties du cerveau reliées aux émotions négatives, comme la dépression, l’égocentrisme, le manque de bonheur ou l’insatisfaction ; un apaisement de la zone du cerveau qui déclenche la peur et la colère ; la capacité à atteindre un état de paix intérieure même lorsqu’on est confronté à des circonstances extrêmement perturbantes ; et enfin, une aptitude inhabituelle à l’empathie et à l’écoute profonde des émotions d’autres personnes.

 

Cependant, il n’est pas toujours facile de commencer sa journée de façon complètement sereine avec ce qui se passe autour de soi et dans le monde. En particulier, le matin conduire sa voiture pour aller au travail peut devenir une routine plutôt laborieuse. Le transport en commun constitue une alternative et une idée de génie afin de pouvoir méditer en pleine conscience dans le bus, métro ou train. Vous souhaitez vraisemblablement être ailleurs particulièrement si vous vivez toutes sortes d’émotions : peur, irritation, épuisement, agacement, colère, frustration, méfiance, intolérance. Reconnaissez-les sans chercher à rien changer : elles sont déjà là de toute façon. Et laissez-les passer, comme des nuages qui passent dans le ciel.

 

Prenez conscience du fait que vous n’êtes pas seul à vivre ces émotions, ni à passer un moment désagréable. Regardez autour de vous, regardez vos voisins. Pour eux non plus, cela n’a pas l’air très confortable ! Tout comme vous, chacun de vos voisins a des peurs, des contraintes professionnelles, familiales, des impératifs, des choses qui le tracassent, des moments de joie et des frustrations. Tout comme vous, eux aussi voudraient être ailleurs… Peut-être pouvez-vous initier un demi-sourire bienveillant, en reconnaissant que, pour personne, ce n’est facile tous les jours… Et pousser l’expérience jusqu’à souhaiter mentalement à une ou deux personnes au hasard à côté de vous d’être heureuse, d’être en paix… Voyez ce qui se passe alors en vous, sans juger, sans vous laisser entrainer par vos pensées.

 

Voilà la beauté de la méditation en pleine conscience pratiqué dans les transports en commun et qui procure à votre cerveau une neuroplasticité qui l’épanouie tout au long de sa vie.