Services

I. Pour les Parents et Grand-parents

Pour une vie de famille heureuse, découvrez les stratégies gagnantes pour soutenir le développement de l’intelligence émotionnelle et le « vivre ensemble ».

Endoxa Neuroscience propose des rencontres ludiques pour parents et grand-parents pour expliquer la neuro-éducation et comment utiliser ses résultats pour améliorer notre façon de vivre au quotidien. Dans le cadre de ces rencontres, nous discuterons, d’une façon ludique, des récentes recherches qui étudient le développement du cerveau de l’enfant et de l’adolescent en les liant avec leurs comportements normaux et anormaux (e.g., troubles de l’apprentissage, manque de motivation, déficits d’attention, crise d’adolescence, etc….). Ces rencontres vous  permettent  de développer des outils pour être en mesure de comprendre et de profiter des nouvelles connaissances que nous avons du cerveau humain. Ce sont des rencontres fascinantes et passionnantes.

Endoxa Neuroscience vous propose des séances individuelles de 1h à 1h30 au prix de CHF 120.

II. Pour les enseignant(e)s, éducateurs/éducatrices et professionnels de la formation continue et du développement personnels  

Pour soutenir les apprentissages, intervenez efficacement auprès des enfants et des adolescents et améliorez leur disponibilité affective.

Plus nous connaîtrons le cerveau au regard du comportement de l’enfant et l’adolescent, de l’apprentissage des savoirs scolaires, plus nous serons en mesure d’identifier précisément la nature des difficultés qu’éprouvent certains de nos enfants, élèves, de cibler des interventions précises susceptibles de les aider et de vérifier l’efficacité de ces interventions. L’avenir de la neuro-éducation promet de grandes innovations. Aidez-nous à les découvrir et les mettre en œuvre.

Points importants à retenir :

  • Les enfants ne savent rien à propos du cerveau. Il est important de partager avec eux son potentiel, leur potentiel et que leur cerveau peut devenir leur meilleur ami !
  • Si les enfants comprennent que le cerveau est dynamique, qu’ils peuvent le façonner, alors les enfants seront plus optimistes.
  • Les élèves doivent apprendre comment fonctionne leur cerveau afin de pouvoir mieux gérerleurs émotions et leur stress.
  • Les enfants abordent de manière plus positive les erreurs car ils savent que leur cerveau est plastique et qu’il leur permet de développer de nouvelles compétences en travaillant.
  • Les enfants sont alors plus motivés à persévérer jusqu’à ce qu’ils atteignent leur objectif.

Endoxa Neurosciences vous propose:

  1. Des séances individuelles de 1h à 1h30 au prix de CHF 120.
  2. Des formations en neurosciences
  3. Des conférences

III. Pour les professionnels de la santé

Pour choisir la bonne direction thérapeutique, comprenez les effets du stress les pistes pour mieux gérer l’agitation, l’opposition et l’anxiété.

  1. Des séances individuelles de supervision de 1h à 1h30 au prix de CHF 120.
  2. Des formations en neurosciences
  3. Des conférences

IV. Pour toutes personnes curieuses par les neurosciences

Pendant longtemps, nous avons cru que le cerveau était un organe fixe qui se développait durant la grossesse et la petite enfance sous l’influence de facteurs essentiellement génétiques, mais qui demeurait relativement stable par la suite.

Les choix pédagogiques effectués par les enseignants/parents peuvent avoir un impact sur les modifications anatomiques du cerveau. Du fait de la plasticité, le cerveau change au cours de l’apprentissage et l’enseignant/parents peuvent influencer les effets de l’apprentissage sur l’architecture du cerveau.

Par exemple, il existe des neurones, au niveau du cortex visuel, dans l’hémisphère gauche du cerveau, qui servent à reconnaître les mots écrits. Avant l’apprentissage des lettres, ces neurones servaient à la reconnaissance des visages, mais se sont finalement spécialisés dans celle des mots et celles des visages sont plutôt dans le cortex temporal où réside la mémoire. Cette découverte explique une difficulté rencontrée chez certains enfants qui confondent les lettres dites « en miroir » (comme b et d). Nos « neurones de la lecture » étaient d’abord spécialisés dans la reconnaissance des visages. Ils reconnaissent donc les formes par rapport à un axe de symétrie (comme notre visage). Les lettres « en miroir » sont donc facilement confondues. Les neurosciences suggèrent alors pour ces enfants en difficulté d’apprentissage de toucher des lettres en relief les yeux bandés (apprentissage multisensoriel). Les performances de ces élèves dans la reconnaissance des lettres se sont améliorées, comparées à celles d’autres enfants ayant reçu une formation traditionnelle (juste le sens de la vue).

Le contexte économique actuel liées à l’augmentation des dépenses dans le domaine de la santé nous oblige à innover dans notre approche de recherche et développent. On ne peut espérer que responsabiliser davantage les citoyens sur leur état de santé et les voir adopter des habitudes de vie plus saines. Cela doit commencer assez tôt dans leur développement. Cette espérance de responsabilisation s’applique à tous les domaines des sciences de la santé, cependant elle convient tout particulièrement aux neurosciences

Une meilleure connaissance des neurosciences dans la population deviendra sans doute un enjeu majeur dans les prochaines années. Les neuroscientifiques ont clairement montré que le cerveau dispose d’une grande capacité d’adaptation aux demandes de son environnement: la neuroplasticité. Des connexions neuronales sont créées ou renforcées, d’autres sont affaiblies ou éliminées, selon les besoins.

L’activité de notre cerveau est à la fois l’origine et l’émergence de la pensée, de la perception et de l’action, ainsi que l’expression de notre identité personnelle. Les possibilités d’intervention sur le cerveau sont aujourd’hui multiples. Par exemple, Les consultations neuroscientifiques apportent ses efficacités dans le domaine de la vie personnelle, comme par exemple dans la compréhension/traitement de blocages et d’émotions gênants (i.e., burn-out, dépression, anxiété).

Les Neurosciences par leur éclairage sur les fonctionnements du cerveau permettent un changement plus efficace et plus durable. Les personnes avertis réalisent leur créativité, leur potentiel de plus haut niveau, et sont prêts à gérer les défis à venir. Ils bénéficient d’un équilibre intérieur solide et optimisent l’accès à leur savoir-faire de manière à pouvoir gérer avec succès leurs peurs, le stress et les conflits.

La recherche neuroscientifique a montré que notre cerveau choisit nos actions sur la base de notre mémoire et de nos émotions, bien avant que le cerveau raisonnant n’intervienne. C’est bien là la raison pour laquelle nous avons souvent des difficultés à donner suite à nos résolutions de changer nos habitudes de comportement. Par exemple, les souvenirs et les émotions qui inhibent la performance et la productivité sont transformés de façon efficace et ciblée.

Les découvertes, les pratiques et savoirs sur le cerveau orientent les politiques publiques et participent à redéfinir ce que sont l’humain et la vie en société. Des innovations de natures neuroscientifiques au cours des prochaines années vont amener des changements importants dans la médecine, la société et les entreprises.  Ces innovations vont nous aider à savoir de mieux en mieux comment utiliser nos connaissances pour améliorer l’esprit humain.

  1. Des séances individuelles de 1h à 1h30 au prix de CHF 120.
  2. Des formations en neurosciences
  3. Des conférences tout publique.